Les Rois Mages
 
Lors de la naissance de Jésus, le Seigneur ne se contenta pas d'envoyer l'ange annoncer cette bonne nouvelle aux bergers. Il envoya aussi un message à des Mages, des hommes sages et savants qui habitaient dans un lointain pays d'Orient. Ce message était une nouvelle étoile, qui se mit soudain à briller dans le ciel. 
En la voyant, les Mages firent des calculs astrologiques et en conclurent qu'elle marquait la naissance d'un Roi des Juifs. Alors, ils décidèrent de la suivre pour aller adorer l'enfant. 
Il firent préparer une caravane de chameaux, cherchèrent des présents convenables pour le nouveau-né et partirent. Après un long voyage, ils arrivèrent à Jérusalem. "Où est le Roi des Juifs qui vient de naître ? demandèrent-ils. Le Roi Hérode, qui régnait alors sur la Palestine, avait peur que le nouveau Messie annoncé par les Prophètes ne lui prenne son trône. Il demanda aux Mages d'aller à Bethléem et de le prévenir quand ils auraient trouvé le petit enfant. Il le recherchait pour s'en débarrasser! 
 
 
Les Mages se remirent en route et l'étoile s'arrêta juste au-dessus de l'endroit où se trouvait l'enfant Jésus avec Marie, sa mère.
Ils s'agenouillèrent, puis ils lui offrirent leurs présents. L'un d'eux ouvrit un coffret où il y avait de l'or : un cadeau parfait pour un Roi. Le second tira d'un autre coffret de l'encens, qui répandait un parfum très agréable quand on le faisait brûler : c'était encore un cadeau digne d'un Roi. Un autre, enfin, sortit d'un troisième coffret de la myrrhe, une résine parfumée, également utile pour ses vertus médicinales. Ce présent-là aussi était précieux et digne d'un Roi.
Après avoir adoré l'enfant Jésus, il était temps pour les Mages de rentrer chez eux. Or le Seigneur leur dit en rêve de ne rien raconter à Hérode et de ne pas retourner le voir. Ils firent dont un détour pour éviter Jérusalem et rentrèrent dans leur pays par un autre chemin.
Il n'y eut donc pas que les humbles perbers qui gardaient les troupeaux près de Bethléem pour venir rendre hommage à Jésus. Il y eut aussi de grands savants venus d'Orient.

Retour à la page du mois de Janvier